Les contrastes et couleurs dans vos messages

L’objectif premier d’un affichage papier ou digital est de transmettre un message. Il est donc primordial que ce message soit bien lisible. Cela passe en premier lieu par un choix de couleurs et de contrastes qui répondent à des règles précises.

Les contrastes et couleurs interdits

  1. Les contrastes : Toutes les couleurs ne se valent pas en terme de lisibilité. Connaître les combinaisons de couleurs adaptées est nécessaire pour que votre message puisse être lu.
  2. Les couleurs : Y-a-t-il une couleur à utiliser plus qu’une autre ? Un message est-il mieux reçu si on utilise des couleurs telles que le noir ou le blanc ?

Découvrez ci-dessous quelles sont les combinaisons de couleurs les plus efficaces pour un affichage et celles qu’il ne faut absolument pas utiliser. Evitez ainsi les erreurs des graphistes qui privilégient l’esthétisme au détriment de l’efficacité.

Les contrastes

Voici l’une des notions les plus fondamentales lorsqu’il s’agit de communiquer par affichages (digitaux ou traditionnels). Pourtant de nombreux affichages font l’impasse sur ces notions de contraste, privilégiant l’esthétisme et le design au détriment de l’efficacité du message. Pourtant, les différences sont impressionnantes :

influencecontraste.png

Pour être lisible, la couleur d’une écriture doit être suffisamment éloignée en terme de “valeur de réflexion” pour pourvoir être lisible. Cette méthode scientifique a été établie par Arthur et Passini qui ont créé un tableau très pratique. Si le pourcentage est supérieur à 70, alors la visibilité de votre message est assurée :

 Arthur-Passini-Tableau-Contraste.png

Toute valeur au-dessus de 70 désigne une combinaison de couleur assez lisible pour être utilisée dans un affichage. 

ClearChannel est une entreprise américaine (du genre JCDecaux) spécialisée depuis de nombreuses années dans les panneaux d’affichages extérieurs. Elle a établi son propre classement des meilleurs contrastes :

contraste-clearchannel.png 

Y a-t-il une couleur meilleure qu’une autre ?

Pour répondre à cette question, l’entreprise Wirespring a mené une étude : ils ont testé les mêmes affichages avec des couleurs différentes. Les résultats n’ont pas eu de différence significative prouvant que la couleur n’a pas d’influence sur la perception du message.

Pourtant, il est important de préciser une chose : si la couleur en elle-même n’a pas d’impact, ce que symbolise la couleur peut en avoir un. Pour une communication sur le mariage, il sera plus judicieux d’utiliser du blanc que du noir (qui sera plutôt la couleur utilisée par les pompes funèbres). Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’important n’est pas tant la couleur qui est utilisée, mais comment elle est utilisée. Sinon, nous serions incapable de regarder un stylo noir sans penser à un enterrement.

Les connotations des couleurs

En se basant sur cette idée de couleurs et symboles, une étude nous savons que les gens en ont une perception :

  • Jaune : énergie, joie, lumière, espoir, enjouement, chaleur, nouveauté
  • Rose : calme, féminin
  • Vert: vie, croissance, argent, jalousie, nature, fraîcheur, jeunesse
  • Violet : richesse, pouvoir, amour, sophistication
  • Marron : crédibilité, stabilité
  • Rouge : chaleur, passion, danger, pouvoir
  • Blanc : pureté, propreté, innocence
  • Couleurs claires : connotation émotionnelle positive
  • Couleurs foncées, connotation émotionnelle négative

Voici d'autres découvertes réalisées  :

  • Le bleu est la couleur préférée en Europe indépendamment de l’âge
  • Les hommes préfèrent des couleurs plus sombres tandis que les femmes des teintes plus claires
  • Les personnes âgées voient les couleurs avec moins de luminosité (un jaune pâle peut alors apparaître marron)

Conclusion

S’il y a une chose à retenir, c’est cette notion de contraste. Il faut connaître les combinaisons de couleurs qui optimisent la lisibilité de vos messages. Les notions de couleurs sont par contre plus secondaires car plus subjectives. Elles font appel à notre inconscient et leur impact est donc beaucoup moins maîtrisable.