L’affichage dynamique participatif : le futur de la communication ?

 

Aujourd’hui nous avons décidé d’approfondir un peu plus la stratégie de communication et de marketing des commerces de proximité d’un point de vue plus idéaliste.

En effet, nous l’avons conclu dans l’article sur la communication des commerces de proximité, grâce au digital, la visibilité peut être améliorée. L’affichage dynamique est aujourd’hui devenu une réalité voire une nécessité pour les commerces de proximité en quête d’une meilleure stratégie de communication et de fidélisation des clients.

 

Et si nous décidions de dépasser le simple affichage dynamique pour évoluer vers quelque chose de plus participatif ?

L’affichage dynamique participatif serait alors basé sur l’échange mutuel d’affichage entre deux ou plusieurs commerces. Le principe est simple, chaque commerçant accepterait d’afficher dans son magasin les messages ou images publicitaires des autres et en échange il verrait les siens affichés dans leurs magasins.

 

Mais en quoi ce partenariat est-il si spécial ?

Les commerces de proximités seraient libres de choisir les publicités qu’ils souhaiteraient afficher dans leur magasin. En effet, une connexion logique entre les commerces appartenant au même domaine pourrait se créer. Ces derniers coordonneraient leurs affichages afin d’apporter au consommateur une publicité non intrusive, qui correspondrait à ses besoins du moment.

 

Prenons un exemple pour mieux visualiser ce concept :

Si vous étiez vendeur d’article de sport, n’auriez-vous pas envie d’être présent visuellement dans une salle de sort où 100% des sportifs à l’intérieur seraient potentiellement intéressés par vos produits ?

Dans le même temps, il serait toujours précieux pour un propriétaire de salle de sport de promouvoir ses services dans le lieu qui symbolise la première étape vers l’exercice d’une activité physique.

Comme nous l’avons expliqué précédemment, l’avantage de ce partenariat serait la cohérence de l’affichage. Aussi bien la salle de sport que le commerçant sauraient que leurs publicités s’adressent aux bonnes personnes, c’est-à-dire les plus enclines à être intéressées par les produits ou services proposés.

Concernant le consommateur, une relation de confiance ayant été établie entre lui et la salle de sport, cette dernière, en tant que prescriptrice du magasin, influencerait à coup sûr le choix du consommateur sur ses prochains achats.

 Nous pourrions même imaginer que cette entente aboutisse ensuite à un partenariat commercial entre les 2 enseignes : « -20% sur tous les articles du magasin pour tous les membres de la salle de sport ! » par exemple, renforçant encore davantage leur communication respective.

                                                                                 IMG_2655.jpg 

 

Bien d’autres commerces pourraient s’ajouter au magasin de sport en tant que partenaires de la salle : un magasin spécialisé dans les compléments alimentaires et produits protéinés, un autre spécialisé dans les appareils de musculation ou encore une pharmacie spécialisée en diététique et en nutrition. La liste est longue…

Le « maillage inter-commerçants » ainsi créé faciliterait l’échange de ces affiches et messages publicitaires. Il favoriserait aussi leur diffusion dans l’ensemble du quartier (ou de la ville). Une dynamique locale serait alors créée où les commerces d’un même domaine se complèteraient en coordonnant leurs affichages auprès des consommateurs.

Ainsi, chacun pourrait accroitre sa notoriété de manière économique et instantanée.

 

Mais pourquoi s’arrêter là ? Nous pourrions aussi étendre cet échange entre commerces à l’échelle nationale ou internationale.

Imaginons qu’un viticulteur californien souhaite faire connaitre ses produits en France.  Celui-ci pourrait alors choisir d’établir un partenariat avec un restaurant français afin d’être présent dans ce dernier. Ce partenariat pourrait alors donner lieu à une rémunération de la part du viticulteur ou bien ce dernier pourrait proposer autre chose en retour. Par exemple fournir une certaine quantité de vin gratuitement au restaurant pendant 1 mois afin de permettre à la fois aux clients de goûter le vin mais également de leur procurer un visuel de la marque et éventuellement les coordonnées du producteur (présentes sur l’affiche publicitaire).

Ainsi la communication matérialisée par le voyage de l’affichage d’un continent à un autre se ferait donc instantanément, plutôt pratique vous ne trouvez pas ?

 

En somme, un affichage ciblé, non intrusif pour le consommateur résulterait de cette connexion logique entre les différents commerces. L’affichage dynamique participatif ne serait en fait qu’une simple question d’entraide, de confiance, d’échange et par-dessus tout de gain mutuel. 

Titres-Participatifs-PICTO-PNG.png 

Après tout l’union fait la force non ? 

 

 

https://www.frenchweb.fr/lenorme-gachis-du-marketing-a-lancienne-continue-ses-ravages-dans-le-digital/309913

Voici un article présentant la communication et le marketing des commerces aujourd'hui. On trouve que le paradoxe entre ce type  affichage dynamique et l'affichage dynamique participatif est assez intéressant... 

 

Be M@DD !